Survivre au FOMOFW (fear of missing out fashion week)

How to forget you are not a fashion week

Eh non, je ne suis pas à la semaine de mode de New York cette année et je m’en ronge un peu les ongles. Pourquoi ne suis-je pas dans la Big Apple? Pour être honnête, je n’étais pas 100% down avec l’idée de payer 350$ la nuit dans un hôtel et j’avais du travail à faire, comme toute personne normale. Par contre, mon expérience tout à fait extraordinaire de l’an passé me rend la vie dure lorsque je vois tous ces billets de blogue, streetstyle et Tweets avec le #NYFW. Entre deux textes avec une amie (Tu as vu cette photo, non mais pourquoiii on est pas allées?), j’ai réalisé que je n’étais peut-être pas la seule avec le FOMOFW (fear of missing out fashion week). Voici donc quelques trucs pour oublier que vous n’êtes pas là-bas, et plutôt ici:

  1. Regardez Insta qu’une seule fois par jour (ou deux!). Instagram est l’endroit où je vois le plus de photos de soirées et défilés auxquels j’étais invités, donc j’évite ce médium le plus possible.
  2. Écoutez les shows en ligne. De nombreux streaming sont disponibles et vous pouvez même manger du pop corn en écoutant les défilés, tandis que les front row peeps ne peuvent pas, eux!
  3. Planifiez votre prochaine fois. Le fait de ne pas y être n’est qu’une motivation pour y retourner l’an prochain. Je travaille donc plus fort, afin de peut-être avoir cette chance à nouveau.
  4. Parlez-vous. Eh non, ce n’est pas si pire. C’est triste, mais on survit et Vogue.fr est toujours dispo pour voir les meilleures photos.
  5. Écoutez « the city » ou « sex and the city ». C’est comme y être ou presque!

Ne vous en faites pas, je suis tout à fait consciente que manquer la semaine de mode n’est pas un first world problem, mais tout de même, je suis sûre que vous ne diriez pas non à rencontrer Pharell lors de sa présentation exclusive!


Photo par moi au Festival Mode & Design

Pin It
Lacasse Gabrielle

Gabrielle est la rédactrice en chef de Dentelle+Fleurs. Jeune femme à l’âme créative, passionnée d’écriture et de photographie, elle utilise le web pour partager ses coups de coeur et ses œuvres.