La vraie réponse à pourquoi j’ai migré vers Youtube (adieu, Instagram)

Youtube fut une réelle révélation pour moi lors de ces derniers mois. J’ai commencé à publier sur la plateforme en janvier et j’ai tout de suite sentie que j’appartenais à une nouvelle, grande famille. J’avais besoin de changements, de nouveaux défis, mais ce n’est pas juste cela qui a motivé ma migration vers cet espace dont je ne connaissais absolument rien. D’autres motifs m’ont aussi poussé à le faire, et je souhaite être 100% transparente et honnête avec vous dans ce billet.

Comme vous devez le savoir (ou pas), je blogue depuis très longtemps. Déjà plus de 6 ans à jaser mode, beauté et style de vie. Plus de 6 ans à documenter mes tenues et mes pensées sur Internet. Bien évidemment, comme il se devait d’arriver, l’industrie a changée, ce n’était qu’une question de temps. Mais as-t-elle changée pour le mieux? Je ne suis pas de cet avis. Il y a maintenant une immense pression de se conformer à un certain standard, d’être comme tout le monde, au lieu de se démarquer et de suivre son instinct. Bloguer était avant tout pour partager ses tenues, ses coups de coeur, faire le plus possible avec ce que l’on avait déjà et expérimenter avec la photographie. Ce n’était pas en lien avec l’argent, la célébrité, porter le même sac Gucci que tous et avoir des robots qui vous suivent au lieu de vraies personnes engagées. Ce n’était pas les chiffres qui importaient, mais bien l’esthétisme, les efforts fournis et avoir son propre style bien à soi.

Nous baignons maintenant dans un monde de faux, et je pense qu’Instagram a joué un grand rôle dans tout ceci. Certains blogueurs ne veulent pas travailler afin de se payer un jour leur sac de rêve, ceux-ci préfèrent l’emprunter, le publier et le retourner à son vrai propriétaire par la suite. Il est plus facile de s’inventer un monde de rêve et une fausse réalité économique que de monter les échelons un à un. Certains influenceurs vont même jusqu’à louer un appartement pour y prendre des photos et prétendre que c’est le leur afin de bien paraitre sur les réseaux sociaux. J’ai toujours adoré les gens intègres, or je n’adhère pas à cette tendance de s’inventer un style de vie qui ne me représente pas. Au lieu de travailler sur leur style personnel, leur esthétisme et leur marque personnelle, plusieurs blogueurs achètent des abonnés, des j’aime et des commentaires parce que malheureusement, c’est ce qui importe maintenant. La première question qu’une marque demande lors d’un contact initial est bien évidemment combien d’abonnés vous avez en poche, même si cela ne veut plus rien dire de nos jours. Qu’en est-il d’avoir un point de vue, une connaissance du milieu et de la reconnaissance? Et qu’en est-il de mon blogue, ma propre plateforme que je contrôle à 100%?

Avec le nouvel algorithme Instagram plus que ridicule, la plateforme nous a bien vite fait comprendre que de tricher rapportera plus que d’être organique. Les filles dans les PODS (groupes de commentaires) obtiennent plus d’attention que les comptes organiques et @whothis dont nous n’avons jamais entendu parler obtient plus de commentaires qu’une Kardashian. L’algorithme priorise la répétition de contenu et de photos génériques, alors que le contenu original se sera jamais vu. Comment avons-nous laissé l’Industrie devenir ainsi? Comment un réseau social qui autrefois était si gratifiant, si ludique, peut maintenant donner autant d’anxiété et de tristesse?

Il était urgent que je me détache de tout ceci. Ce n’était plus sain et cela ne représentait plus les raisons pour lesquelles j’avais commencé à écrire. J’ai publié mon premier billet dans le but de partager, d’aider les autres et de connecter avec des personnalités semblables aux miennes. Malgré tout, je me suis perdue dans toute cette mascarade. Je sentais que j’avais plus à offrir qu’une belle photo et un funny caption. Après une nuit à maudire le tout encore et encore (j’exagère, mais très peu), je savais qu’il était temps que je me lance un nouveau défi. Je voulais revenir aux sources, à la réalité et à l’authenticité. Je voulais connecter à nouveau, montrer qui je suis, mes amis et apprivoiser une nouvelle plateforme qui ne glorifie et ne permet pas l’achat d’abonnés. J’ai donc saisi ma caméra et j’ai commencé à filmer, à me montrer telle que je suis, sans photoshop, sans filtre, en restant fidèle à moi-même et à pourquoi j’ai commencé. Je ne me sentais plus à la dérive, mais plutôt heureuse et accomplie. Bref, ce qu’il faut retenir de ce texte est que malgré la pression et les apparences, il est important de rester fidèle à soi-même, peu importe le contexte, car cela nous rattrapera inévitablement.

Si vous désirez me suivre dans ma nouvelle épopée, ma chaine est ici, vous n’avez qu’à vous abonnez. Voici un petit exemple de ce qui a été fait, si vous êtes curieux et il y a pleins d’autres vidéos à découvrir.

Pin It
Lacasse Gabrielle

Gabrielle est la rédactrice en chef de Dentelle+Fleurs. Jeune femme à l’âme créative, passionnée d’écriture et de photographie, elle utilise le web pour partager ses coups de coeur et ses œuvres.